amocher

amocher [ amɔʃe ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1867; de moche n. m. « écheveau », du frq. mokka « masse informe »
Fam. Blesser par des coups. Détériorer. abîmer. Il a amoché sa voiture. Pronom. Il s'est bien amoché.

amocher verbe transitif (de moche) Familier Abîmer quelque chose, l'endommager ; esquinter, détériorer : Un camion a amoché l'aile de la voiture. Blesser quelqu'un, le défigurer : Le voleur s'est fait amocher par les passants.amocher (synonymes) verbe transitif (de moche) Familier Abîmer quelque chose, l'endommager ; esquinter, détériorer
Synonymes :
- abîmer
- esquinter (familier)

amocher
v. tr. Fam. Abîmer, défigurer, blesser.
|| v. Pron. Il s'est rudement amoché!

⇒AMOCHER, verbe trans.
A.— Arg. [En parlant d'une pers.]
1. Arg. pop. Donner des coups :
1. ... pendant quinze jours, monsieur [un boxeur] amochait régulièrement madame.
F. CARCO, Jésus-la-Caille, 1914, p. 135.
P. ext., lang. fam. :
2. ... je plaçais des billes dans ma fronde, et je visais longtemps, plus particulièrement les filles, et j'amochais l'une ou l'autre, et elles piaillaient et ameutaient les gamins...
B. CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 151.
S'amocher la gueule. ,,Se meurtrir mutuellement le visage à coups de poing.`` (A. DELVAU, Dict. de la langue verte).
2. Arg. milit. Blesser, mutiler (cf. amoché) :
3. Nous sommes bien contents, quand nous sommes amochés, qu'il y ait des infirmières pour s'occuper de nous moins durement que bien des salauds d'infirmiers militaires, qui ont l'air de nous dire : « estimez-vous encore heureux d'être là ».
J. ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 127.
B.— Fam., récent. [En parlant d'un obj., en partic. d'une automobile] Abîmer, détériorer, le plus souvent à la suite d'un choc. Amocher une voiture.
Prononc. ET ORTH. :[], j'amoche []. — Rem. ROB., s.v. amocher : s'amocher ou s'amochir. Devenir laid, enlaidir.
Étymol. ET HIST. — 1867 arg. « abîmer, blesser », supra; 1903 part. passé substantivé « celui qui a reçu des coups, blessé » (M. MARIO et L. LAUNAY, Vidocq ds FRANCE 1907 : Dis donc, hé vieux! retire donc ton pif que je voie la gonzesse qui se fait peloter par l'amoché, derrière toi).
Prob. dér. de moche subst. « écheveau de fil non tordu, vendu en gros paquets » (moche, adj.), d'où « arranger grossièrement » et « défigurer, abîmer »; préf. a-1.
STAT. — Fréq. abs. litt. :2.
BBG. — ESN. 1966. — ESN. Poilu 1919. — FRANCE 1907. — LARCH. Suppl. 1880. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 104. — SANDRY-CARR. 1963. — TIMM. 1892.

amocher [amɔʃe] v. tr.
ÉTYM. 1867; de 1. a-, et 1. moche « écheveau de fil non tordu, vendu en gros paquet »; le sens premier serait « arranger grossièrement » d'où « défigurer ».
1 Fam. (Compl. n. de personne). Frapper sur (qqn) de manière à blesser, à défigurer. Abîmer. || Le challenger l'a sérieusement amoché. || Se faire amocher.
2 (Compl. n. de chose). Détériorer, abîmer. || Il a amoché sa belle voiture.
1 La salle de bains a été installée par un locataire, autrefois. Ça n'est pas tout ce qu'il y a de moderne. L'émail de la baignoire est amoché par endroits.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XXIV, p. 97.
——————
s'amocher v. pron.
1 Devenir laid, enlaidir. Amochir (s').
2 (Récipr.). Se blesser, se donner des coups.
3 (Choses). Se détériorer, s'abîmer.
——————
amoché, ée p. p. adj.
1 Qui est blessé, qui a reçu des coups. || Il a gagné le match, mais il est plutôt amoché.
2 (…) la pluie des punitions parut se détourner de ma tête; les grands qui m'avaient rudoyé reparaissaient le lendemain mystérieusement amochés.
M. Tournier, le Roi des Aulnes, p. 37.
Par ext. Atteint par la maladie, l'âge, etc.
3 — Tu me trouves amoché, n'est-ce pas ? — Non, maigri.
Martin du Gard, les Thibault, VIII, 3.
N. (1903). || Un amoché, une amochée.
2 Fam. Détérioré, abîmé.
4 Bientôt les hommes regrettèrent la chambre bétonnée, car en plein air, ils étaient la proie des moindres frémissements du fer. Aussi bientôt ils revinrent à leur tanière amochée.
Drieu La Rochelle, la Comédie de Charleroi, p. 255.
DÉR. Amochage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amocher — vt. , abîmer, esquinter : amoshî vt. (Albanais.001, Villards Thônes) ; fére d mâ à <faire du mal à> vti. (001). Fra. Être très amoché : étre byê n amotyà = avai amocher byê // preu amocher d mâ <avoir beaucoup de mal> (001). E. : Coup …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • abîmer — [ abime ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; de abîme I ♦ 1 ♦ Vx Précipiter dans un abîme. ⇒ engloutir. Fig. Plonger dans un état dangereux. 2 ♦ Vx Mettre dans une mauvaise situation, perdre, ruiner. « De si grands maux sont capables d abîmer l… …   Encyclopédie Universelle

  • bigorner — [ bigɔrne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1680; de bigorne 1 ♦ Forger sur la bigorne. 2 ♦ (1917) Pop. Abîmer, tordre. Bigorner sa bagnole contre un arbre. ⇒ amocher, esquinter. Pronom. (récipr.) SE BIGORNER : se battre. ● bigorner verbe transitif …   Encyclopédie Universelle

  • esquinter — [ ɛskɛ̃te ] v. tr. <conjug. : 1> • 1800; provenç. mod. esquinta « déchirer »; lat. exquintare « couper en cinq » ♦ Fam. 1 ♦ Blesser (qqn); abîmer (qqch.). Il l a salement esquinté. ⇒ amocher. S esquinter la vue à lire sans lumière. S… …   Encyclopédie Universelle

  • massacrer — [ masakre ] v. tr. <conjug. : 1> • XVI e; macecler v. 1165; lat. pop. °matteuculare, de °matteuca « massue » 1 ♦ (1564) Tuer avec sauvagerie et en masse (des êtres qui ne peuvent pas se défendre). ⇒ détruire , exterminer. Massacrer des… …   Encyclopédie Universelle

  • moche — [ mɔʃ ] adj. • 1878; o. i.; p. ê. de moche « écheveau » (vx), du frq. °mokka « masse informe » ♦ Fam. 1 ♦ Laid. Sa robe est rudement moche. C est assez moche, chez eux. ⇒ craignos, mochard, tarte . Ce qu elle est moche, cette fille ! (⇒ mocheté) …   Encyclopédie Universelle

  • amoché — ⇒AMOCHÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst. A. Part. passé de amocher. B. Emploi adj., arg. 1. [En parlant d une pers. ou d une partie du corps humain] Cf. amocher A. Blessé; spéc. mutilé à la suite d une blessure de guerre : • 1. On se ballade… …   Encyclopédie Universelle

  • coup — nm. (de poing, de balai, ...) ; décharge (de fusil) ; choc ; blessure ; son, bruit, (de cloche) ; mouvement ; manière, façon, doigté, geste ; action, combinaison, (dans un jeu, un marché, une tractation) ; exploit, aventure ; dce., chance ; verre …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • blesser — [ blese ] v. tr. <conjug. : 1> • blecier XIe; frq. °blettjan « meurtrir » 1 ♦ Causer une lésion aux tissus vivants, par un coup, un contact. ⇒ abîmer, contusionner, écorcher, estropier, meurtrir, mutiler; fam. amocher, arranger, esquinter.… …   Encyclopédie Universelle

  • bousiller — [ buzije ] v. <conjug. : 1> • 1554; de bouse 1 ♦ V. intr. Techn. Maçonner en bousillage. 2 ♦ V. tr. (1694) Gâcher (un travail). ⇒fam. cochonner, saloper. 3 ♦ Fam. Rendre inutilisable. ⇒ abîmer, détériorer, fam …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.